Féérie d’automne

20/10/2013

Des lieux

PAR GILLES ORGERET

Depuis quelques jours que l’automne s’est installé, les bouquets de dahlias se succèdent, de semaine en semaine, sur la table de la cuisine. En fin d’après-midi. Un peu avant que le soleil de l’équinoxe s’invite, et inonde la table et les boiseries de sa lumière chaude.

C’est un rite qui rythme ce temps qui nous emmène de la douceur de septembre aux quelques bruines et brumes d’octobre. Prélude à une autre histoire. Sans fin. Les longues pluies.  L’hiver….

J’ai passé un long moment à regarder les fleurs au jardin. De très près. Je suis rentré un bouquet à la main. Elles baignent maintenant leur tige dans l’eau d’un vase.

Le soleil est arrivé. Fortissimo. Semblant vouloir incruster sa lumière au cœur du bois de la table.

J’ai posé ma tête au creux d’un bras, retrouvant ce geste et cette position que les enfants affectionnent. Les yeux dans le vague. Le crayon en l’air, le cahier ouvert sous le coude. Ou alors le goûter entamé, laissé en plan, et puis d’un coup, là, hop!  Ils partent en voyage dans leur monde.

Un temps de calme, de quiétude, de rêverie. Un temps béni. Un espace-temps à soi.

Je regardais la lumière intense traverser l’eau. Le verre. Les reflets. Les bulles. Les tiges des fleurs. Les couleurs dans la pièce. Comme dans une boule de cristal.

Un moment plus tard, je suis sorti pour ainsi dire du vase où j’avais dû plonger sans m’en rendre compte.

J’ai écarquillé les yeux, de surprise, d’étonnement.

Au fond de l’eau gisaient des vieux rafiots de la Royale. Gris, rouillés, abandonnés là.

Ils étaient enfin sortis de mes eaux territoriales. Coulés sous les fleurs. Eux et les souvenirs mitigés qui me poursuivent parfois. Encore et toujours.

Il y a quelques temps, des amis nous avaient emmenés à Landévennec dans le Finistère.

Dans un méandre de l’Aulne, aux pieds de falaises boisées au-dessus desquelles se nichent l’ancienne Abbaye de Saint Guénolé en ruine et la nouvelle bénédictine, il y a  un cimetière de navires.

Ancrés bords à bords à jamais immobiles. Déserts, assez lugubres ce jour-là de fin d’hiver.

Seules des mouettes criardes habitent ces vieux «Hollandais volants» perclus de rouille et de coulures verdâtres. Grinçants de leurs chaînes à chaque mouvement des marées.

J’avais cru  reconnaître l’un de ceux sur lequel j’avais embarqué. Il y a  plus de 40 ans.

Un peu d’émotion avait surgit. D’un temps passé, révolu.

J’avais pris quelques clichés.

Et là, aujourd’hui l’écriture me permet de faire le point. C’est bien la moindre des choses. Faire le point. Savoir où l’on se trouve. Et qu’elle route on va prendre. Que l’on soit en mer ou à terre.

Cette féerie automnale y contribue grandement. C’est mon temps de renaissance.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de desgensetdeslieux

L'intention est de mettre en lumière par les mots et la photo la poésie des terroirs. Les gens comme les lieux. Située au carrefour de l’histoire, de l’écriture et du multimédia, l’approche est impressionniste et sans prétention. À la base, le principe que l’on peut fréquenter un lieu des milliers de fois sans jamais qu’il ne donne à voir le même tableau.

Voir tous les articles par desgensetdeslieux

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

5 Commentaires le “Féérie d’automne”

  1. agendaide - échange de services entre particuliers dit :

    Un écrit charge de douceur et de rêve qui pour le coup nous ramène à nos propres émotions
    Merci pour ces partages
    Belle semaine

    Réponse

  2. christine dit :

    faire le point et prendre la bonne direction, la question est bien là. le sujet est bien exploité, comme toujours et avec bcp de poésie dans l’écriture.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :