Descendre à la rivière

28/10/2013

Des lieux

PAR CHARLES VINCENT

Descendre à la rivière, comme si c’était hier. Les enfants jouent près du ruisseau. Cousins. Cousines. De la boue, plein les bottes. De la bardane, dans les cheveux. Et ces rires et ces pleurs qui font s’effondrer le temps, le mien, le leur. Et sans doute aussi celui de mon père qui d’une savante lenteur mène l’avancée de cette joyeuse équipée. La lumière est belle. La lumière est chaude. Embusqué sur la berge, j’épie quelques outardes qui rêvent de Sud et de repos quand tout à coup un Grand héron surplombe de sa grâce les eaux joliment chiffonnées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
, , , , , , , ,

À propos de desgensetdeslieux

L'intention est de mettre en lumière par les mots et la photo la poésie des terroirs. Les gens comme les lieux. Située au carrefour de l’histoire, de l’écriture et du multimédia, l’approche est impressionniste et sans prétention. À la base, le principe que l’on peut fréquenter un lieu des milliers de fois sans jamais qu’il ne donne à voir le même tableau.

Voir tous les articles par desgensetdeslieux

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :