Il pleut sur mon hiver

16/01/2014

Des lieux

PAR CHARLES VINCENT

Il pleut sur mon hiver, et la neige s’embrume dans les champs imbibés.

Il pleut sur mon hiver, et les cervidés se meurent.

Il pleure sur mon hiver, et janvier se fait mars.

Mais où sont passées les rafales, les congères et les vents?

Je pleure sur mon hiver, et devant l’âtre éteint, j’attends.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
, , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de desgensetdeslieux

L'intention est de mettre en lumière par les mots et la photo la poésie des terroirs. Les gens comme les lieux. Située au carrefour de l’histoire, de l’écriture et du multimédia, l’approche est impressionniste et sans prétention. À la base, le principe que l’on peut fréquenter un lieu des milliers de fois sans jamais qu’il ne donne à voir le même tableau.

Voir tous les articles par desgensetdeslieux

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Rétroliens/Pings

  1. Vortex polaire | desgensetdeslieux - 23/01/2014

    […] qui déplorais ici même qu’on eut ramolli mon hiver, je pris mon courage à deux mitaines. Je marchai de part et d’autres de la gorge de la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :