Matin d’hiver

21/02/2014

En chemin

PAR GILLES ORGERET

« Quand le front de l’hiver m’assaille,

un frisson me parcourt le dos

et mon esprit s’emplit d’oiseaux»

– Dan O’Brien « Rites d’automne»

Tourbillons de poudrerie au dessus des toits.

Dévalent les pentes, obscurcissent le paysage, serpentent dans les rues du village.

S’éloignent.

Le silence recouvre le matin.

Le vent siffle dans l’interstice de la fenêtre.

Le regard se perd dans la vallée d’où monte la brume.

Frissons

café bouillant

mains jointes autour du bol.

Les mélèzes bruns

aux troncs poudrés

se balancent

Vent, poudrerie

matin hésitant…

Nous restons.

Là-haut à deux heures en raquette, quittant Bessans en Haute-Maurienne nous avons retrouvé les hameaux perchés de Vincendières et le vieux village d’Avérole.

Déserts. Désertés depuis les années 50.

Nous nous installons le temps d’un casse-croûte et d’un thé bouillant à l’abri de l’avancée d’un toit. Il neigeote.

Je songe à la vie rude que menaient autrefois les habitants des hautes vallées.

L’hiver sans fin. Les femmes, les enfants, les vieillards restaient quasiment seuls. Les hommes partaient dans les villes devenaient ramoneurs, colporteurs, garçons de café, chauffeurs de taxis…

S’exilaient même parfois jusqu’aux Amériques.

Mon regard se perd dans l’unique ruelle du hameau aux maisons serrées les unes contre les autres.

Des traces dans la neige, profondes, indiquent quelques passages. Nous venons comme d’autres sentir les présences éteintes. Imaginer les appels de ceux qui restaient là.

Le vent siffle au creux d’une cheminée froide. Deux corneilles noires traversent le paysage en criant.

Quelques flocons virevoltent.

La tempête de ce matin d’hiver s’est calmée. Le banc de nuages se déchire dévoilant La Bessanèse. La féerie est au rendez-vous.

Nous reprenons la piste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de desgensetdeslieux

L'intention est de mettre en lumière par les mots et la photo la poésie des terroirs. Les gens comme les lieux. Située au carrefour de l’histoire, de l’écriture et du multimédia, l’approche est impressionniste et sans prétention. À la base, le principe que l’on peut fréquenter un lieu des milliers de fois sans jamais qu’il ne donne à voir le même tableau.

Voir tous les articles par desgensetdeslieux

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

6 Commentaires le “Matin d’hiver”

  1. La Tribu d'Anaximandre dit :

    comme toujours superbement conté et imagé ♥

    Réponse

  2. christine dit :

    photos + texte… nous y sommes. Excellent

    Réponse

  3. Nicolas dit :

    Le genre d’endroit où je m’installerais volontiers quelques jours… surtout en hiver! La photo où l’on distingue la silhouette d’une montagne percer le ciel à gauche est particulièrement intéressante.

    Réponse

    • gilles dit :

      Avec quelques bûches pour le poêle un bouquin ou deux et peut être de quoi écrire….
      C’est la Bessanèse qui émerge des limbes.
      Merci pour la visite
      G.O

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :