Vent arrière au long du Vaccarès

03/07/2014

Des lieux

« Devant la tempête, la fuite reste souvent, loin des côtes,

    la seule façon de sauver le bateau et son équipage.

    Elle permet aussi de découvrir des rivages inconnus

    qui surgiront à l’horizon des calmes retrouvés. »

– Henri Laborit « Éloge de la fuite »

 

PAR GILLES ORGERET

Calé, adossé au vieux trafic qui se fait secouer les tôles par un mistral à décorner les taureaux camarguais, j’observe mes amis les oiseaux qui batifolent sur les eaux de l’étang. Va-et-vient incessant de la gente ailée: sur l’eau, dans l’eau, sous l’eau, traversant l’espace telles des feuilles volantes pour les plus petits, à l’aise et jouant dans la tourmente pour les voiliers, sternes, goélands, mouettes.

Aigrettes garzettes, foulques macroules, bécasses des marais, avocettes élégantes, échasses blanches, cigognes, flamants roses sont au rendez-vous. 

Hier nous avons subi quelques démâtages, toiles déchirées et autre casse dans le matériel de camping.

Monsieur « Mistral », pas le poète, le vent, avait forci et bousculé le paysage. Éole était à la manœuvre sur ce magnifique plat-pays; La Camargue.

Ce matin nous avons donc plié ce qui était pliable et filé vent arrière en prenant quelques ris.

Direction le Vaccarès, cet étang qui déjà se donne des allures de mer. Il ondulait sous la houle poussée par le vent du nord.

À La Capelière, le centre d’information de la Réserve Naturelle Nationale de Camargue, Véronique, une mine de connaissances tant sur la botanique, que l’avifaune et l’histoire de ce pays, de service à l’accueil du centre ce jour là, nous a offert gentiment un coin de son pré pour nous mettre au mouillage. Une belle rencontre, étayée le soir à la veillée, par des conversations sur la faune, la flore, la vie. Et de bons plans d’observations entre Grand Rhône, étangs, salins et baïsses à l’abri des roselières, des tamaris et autres peupliers blancs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de desgensetdeslieux

L'intention est de mettre en lumière par les mots et la photo la poésie des terroirs. Les gens comme les lieux. Située au carrefour de l’histoire, de l’écriture et du multimédia, l’approche est impressionniste et sans prétention. À la base, le principe que l’on peut fréquenter un lieu des milliers de fois sans jamais qu’il ne donne à voir le même tableau.

Voir tous les articles par desgensetdeslieux

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

3 Commentaires le “Vent arrière au long du Vaccarès”

  1. Consultant smo dit :

    Un vrai plaisir de lire tes articles ! Bonne continuation !

    Réponse

Rétroliens/Pings

  1. De Racine à Racine | desgensetdeslieux - 07/07/2014

    […] qui a cassé la nuit dernière. Et ce vent. Ce vent omniprésent, enivrant. Comme en écho aux vents de la Camargue, à Gilles, à cette France éliminée hier au Mondial. Une petite pensée pour les […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :