Il faisait beau sur Brest

04/05/2015

Des lieux

« Les sonneurs vérifient leurs instruments une dernière fois (…)

le temps pour l’aubergiste (…) de leur apporter à boire.

Car un sonneur de biniou qui a soif

ne peut pas nourrir convenablement

de son souffle sa poche de cuir. Et un

sonneur de bombarde à la gorge sèche,

c’est encore pire: il n’arrive pas à détacher les notes…»

 

– Pierre Jakez Hélias «  Le cheval d’orgueil »

« Mémoires d’un Breton du pays bigouden »

 

PAR GILLES ORGERET

Une fois n’est pas coutume dirait les mauvaises langues ; il faisait beau sur Brest. Un soleil de plomb même, écrasait les ombres denses des maisons de la place Keruscun dans le quartier de Saint Marc à Brest où nous avait donné rendez-vous cousin Ronan sonneur de bombarde dans la Bagad « La Kevrenn Brest Sant Mark » (1)

En cet fin d’après-midi de juillet, profitant du beau temps, le bagad allait pratiquer sa « répé » en plein air.  Les sonneurs filles et garçons, ils sont une vingtaine, se préparaient ainsi à participer au Festival de Cornouaille à Quimper.

Cinq jours de fête musicale fin juillet dans la capitale traditionnelle de la Cornouaille.

Défilés d’une cinquantaine de bagadoù, concerts, concours, ateliers de danses bretonnes, artisanats, costumes chatoyants. Et bien entendu ; Fezt Noz (Fête de nuit) et danses trad’.

Pour l’heure, pas d’ornements, de costumes et juste quelques amis et habitants du quartier comme spectateurs.

Chacun se prépare par petits groupes: les bombardes, les cornemuses écossaises, les percussionnistes. Depuis quelques années certains bagadoù dont La Kevrenn, en plus des caisses claires et grosses caisses, emploient des percussions africaines : djembé, conga.

Un des problèmes majeurs est d’accorder les instruments à vent. Jouer juste est bien entendu, avec le rythme la base essentielle. Les cornemuses prennent le large au coin d’une ruelle. Ils s’accordent au calme et à l’ombre.

Cela fait, tous se retrouvent au centre de la place. Erwan prend la direction du groupe. Puis Yoran sonneur de bombarde prend le relais. Il semble diriger le bagad avec tout son corps, et sans baguette.

Nous mesurons à quel point ces instruments, bombardes et cornemuses sont adaptés au plein-air. Nous avions assisté à une « répé » en salle, qui nous avait laissé pantois. Nos oreilles beaujolaises étant peu habituées à ces volumes sonores celtiques.

En Bretagne il faut éventuellement compter avec les rumeurs, grondements, hurlements des vents et de l’océan pour se faire entendre.

Les joues des sonneurs se gonflent, ainsi que les sacs à air des cornemuses. Les premières notes jaillissent, les percussions marquent le rythme, le chef mène la danse, une chorégraphie se déroule.

Les sonneurs de bombardes changent parfois d’instrument en fonction des tonalités, pour une autre posée devant eux, telles une pièce de jeu d’échec.

Applaudissements nourris des Brestois du quartier restés à quai pour les vacances.

Dans quelques jours La Kevrenn Sant Mark défilera à Quimper devant des milliers de spectateurs.

Entre temps les ombres des maisons ont recouvert la place. La dernière note fuse. Un gamin joue avec son petit chien. Du rire plein les yeux.

Demain nous repartons en cabotage terrestre avec le vieux Traf’ blanc. Cap WNW Kenavo et bon vent à la La Kevrenn Sant Mark.

 

1 La Kevrenn Sant Mark

« Un grand merci à Ronan, Joël, Jonathan, Erwan, Anna, Manon, Yoran, Marc et les autres »

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
, , , , , , , , , , , , , , , , ,

À propos de desgensetdeslieux

L'intention est de mettre en lumière par les mots et la photo la poésie des terroirs. Les gens comme les lieux. Située au carrefour de l’histoire, de l’écriture et du multimédia, l’approche est impressionniste et sans prétention. À la base, le principe que l’on peut fréquenter un lieu des milliers de fois sans jamais qu’il ne donne à voir le même tableau.

Voir tous les articles par desgensetdeslieux

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

3 Commentaires le “Il faisait beau sur Brest”

  1. francefougere dit :

    Il faisait vraiment beau – et les musiciens semblent de plus en plus nombreux- merci pour ce moment breton

    Réponse

  2. JMD dit :

    Un visage méconnu de Brest.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :