Les Portes d’Étretat

06/02/2016

Des lieux

                   « L’Aiguille d’Étretat est creuse!

                   Phénomène naturel, excavation produite par des cataclysmes intérieurs

                   ou par l’effort sensible de la mer qui bouillonne, de la pluie qui s’infiltre ?

                   Ou bien œuvre surhumaine, exécutée par des humains, Celtes, Gaulois,

                   hommes préhistoriques ? Question insolubles, sans doute. Et qu’importait ?

                  L’essentiel résidait en ceci : l’Aiguille était creuse» .                                                              

                                                  Maurice Leblanc « Arsène Lupin; L’Aiguille creuse »

 

PAR GILLES ORGERET

Il y eu « l’Île au trésor » de Robert Louis Stevenson, « Le phare du bout du monde » de Jules Verne,  « Le trésor des îles Galapagos» de André Armandy et puis ce fameux Arsène Lupin: « l’Aiguille creuse ». Le mystère, les grottes, les souterrains, les rois d’Angleterre, les Maîtres du secret, un code à déchiffrer, un trésor, le drame : bref je n’en dormais plus de la nuit. Temps de la préadolescence. Un jour j’irai aux Galapagos, je redécouvrirai l’Île et ses trésors et je descendrai dans cette Aiguille à Étretat.

Dans les livres de géographie d’antan, une photo représentative d’une région de France ou du monde illustrait chaque chapitre: Le Mont Saint Michel, la Pointe du Raz, Les Calanques, les Grandes Jorasses, les chutes du Zambèze celles du Niagara, et tant d’autres lieux mythiques. Les falaises d’Étretat, dans le département de la Seine-Maritime étaient incontournables. Je revois la photo de ces falaises de craie blanche, bordant la Manche. Étranges, même sans Arsène, percées de gigantesques trous appelés « Portes ».

Plus tard ce fut la découverte des tableaux de Claude Monet qui peignit souvent ces sites.

Quelques années passèrent !

Étretat , un jeudi matin d’août, jour de marché. Balade dans les ruelles surplombées de quelques magnifiques vieilles demeures de briques et colombages.

Rencontres comme je les aime. Dames d’un âge, qui ont le temps, d’un autre de temps, mais qui s’accorde au notre ce jour là. Et puis cette maraîchère aux yeux d’eau claire, chez qui nous ferons provisions de légumes. Fraîcheur du sourire et de sa production.

Une volée de marches d’escaliers nous mène de la plage couverte de galets de silex qui sonnent sous les pas, au sommet des falaises.

Étretat en août, c’est comme partout en cette saison. Nous autres les bipèdes voyageons. C’est Babel.

Les sonorités d’Asie, d’Europe, des Sud-Amériques, des péninsules ibériques, des transalpines se croisent, se chevauchent, se parlent même. En tout cas essaient.

Le paysage est à la hauteur de l’espérance. Habitués que nous sommes au granit breton, les descentes dans les criques par des sentiers escarpés, dans un univers de craie friable nous inquiètent quelques peu. D’autant que des panneaux préviennent du danger de stationner sous les falaises. D’autres panneaux nous invitent à ne pas ramener de galets de silex dans nos poches. Je ne sais pas, à part la raison plausible invoquée, que cela nuirait à la qualité du site, si à la longue on n’atteindrait pas le sable, et donc un peu de douceur ( s’allonger au soleil sur la plage d’Étretat relève de l’exercice du fakir ) et peut-être même, que le trésor se trouve là dessous ! La douceur.

– « T’as voulu voir Étretat, on a vu Étretat » me susurre ma tendre amie, paraphrasant le grand Jacques et son Vesoul.

Je pense à Jo l’accordéoniste de Fourvière (1). Ici, il ferait un tabac.

(1)Sur un air d’accordéon

Publicités
, , , , , , ,

À propos de desgensetdeslieux

L'intention est de mettre en lumière par les mots et la photo la poésie des terroirs. Les gens comme les lieux. Située au carrefour de l’histoire, de l’écriture et du multimédia, l’approche est impressionniste et sans prétention. À la base, le principe que l’on peut fréquenter un lieu des milliers de fois sans jamais qu’il ne donne à voir le même tableau.

Voir tous les articles par desgensetdeslieux

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

2 Commentaires le “Les Portes d’Étretat”

  1. francefougere dit :

    La vie même ! Quel beau, riche panorama, merci 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :