Lumières en Baie de Somme

01/05/2016

Des lieux

PAR GILLES ORGERET

Entre ses allées et venues, jusant et flot, la Manche devenue picarde dévoile ses dessous sableux, terreux, moulés par ses courants et ceux de la Somme qui la poussent vers le large ou l’aspire vers les terres. Des vagues de limon modelées par ces mouvements de flux et de reflux apparaissent, pendant le temps de la basse mer. Ondulations figées comme autant de pâtes à pain moulées en attente de cuisson.

L’espace ainsi laissé vacant, se met à vibrer aux rythmes des lumières mouvantes qui frisent, rebondissent, glissent sur les ourlets encore humides des hauts fonds livrés au regard.

Des groupes de phoques « veaux marins » se reposent sur les tertres dégagés par les flots fuyants. Des oiseaux : Spatules blanches, huîtriers pie, courlis cendrés, reprennent possession de cet espace redevenu libre pour quelques heures.

L’horizon semble s’être éloigné, emporté par la marée. C’est un désert de sable et terre qui s’installe.

L’invite au voyage est quasi irrésistible. Alors nous allons. Le cœur battant, mais prudent. Et si en face, de l’autre côté de la mer devenue terre ourlée de lumière, il n’y avait rien ?

Fausse invite. Vraie envie. Nous le savons: lorsque le flot sera, il sera trop tard. Nous rebroussons chemin, d’autant qu’un fort vent d’ouest s’est levé, soulevant des nuages de sable qui nous enveloppent en tourbillonnant. Tempête saharienne qui nous isole de nos quelques rares semblables aventureux, encore visibles il y a peu.

Nous la verrons revenir baignée de lumière du soir, depuis les berges de galets de silex où nous avons pris refuge. Furieuse, puissante, dangereuse, la mer recouvre ses terres. Les phoques ont disparu, retournés à l’eau. Les oiseaux sont repartis dans les terres et marais du littoral.

Restent les lumières qui jouent sur la pleine mer.

Le peintre Alfred Manessier ( 1911-1993 ) originaire de cette région aimait particulièrement les jeux de lumières sur l’estran. Une trentaine de magnifiques vitraux dessinés par cet artiste ornent l’église du Saint Sépulcre de Abbeville. Les lumières sur la Baie de Somme vues avec l’œil de cet artiste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
, , , ,

À propos de desgensetdeslieux

L'intention est de mettre en lumière par les mots et la photo la poésie des terroirs. Les gens comme les lieux. Située au carrefour de l’histoire, de l’écriture et du multimédia, l’approche est impressionniste et sans prétention. À la base, le principe que l’on peut fréquenter un lieu des milliers de fois sans jamais qu’il ne donne à voir le même tableau.

Voir tous les articles par desgensetdeslieux

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :